Entre l'Appel de la forêt et Fascination, deux films avec Clark Gable inclus dans le coffret qui m'a été offert pour mon anniversaire, je n'eus pas cru que je préférerais le premier. Alors que les histoires à la Jack London ne me passionnent et en dépit de mon goût pour les mélodrames mondains, je trouve que  Fascination, malgré toutes ses qualités intrinsèques, a un air de déjà vu. Un air de la Courtisane précisément, déjà chroniqué dans ce blog, avec déjà Clark Gable.

L'histoire est une bonne recette hollywoodienne, prériode pré-Code: Marian (Joan Crawford) est une ouvrière qui veut s'en sortir, c'est-à-dire gagner de l'argent en monneyant ses charmes (seule possibilité pour sortir de la condition d'ouvrière, à l'époque). Elle rencontre, suite à une ruse, un riche avocat, Mark Whitney (Clark Gable), qui accepte de l'entretenir. La liaison dure trois ans, pendant lesquels Marian se tranforme en femme du monde tout en se faisant appeler "Mme Moreland" afin de faire taire les comérages. Finalement, Marian a ce qu'elle voulait, de l'argent, mais ni la sécurité qu'elle voulait, ni même un mari, qui la sortirait de cette condition précaire de femme entretenue...

Clark & Joan dans Fascination

Avec les mêmes ingrédients que la Courtisane - à l'exception de l'origine de l'héroïne: quand Susan devenait courtisane par nécessité, Marian le devient par amour de l'argent - Fascination arrive à faire moins bien. Clarence Brown ne va pas au bout de son propos, et c'est bien dommage; car enfin, une femi-mondaine qui n'en est pas vraiment une, car elle ne connait qu'un seul homme, et qui d'un seul coup veut se faire épouser malgré son passé, il y avait de quoi en faire un scenario à rebondissement. Là où la Courtisane flirtait franchement avec la prostitution, Fascination l'effleure seulement: la courtisanerie est davantage ici synonyme de vie de couple et de réceptions mondaines, et non de prostitution de luxe. La seule scène finale est pour moi une vraie déception: Marian criant son amour et sa loyauté pour son Mark en plein meeting de celui-ci pour le poste de Gouverneur! Ces effets de manche, très américains, me semblent toujours non seulement irrationnels, mais faux. La seule vraie bonne surprise est de voir Joan Crawford en ouvrière - elle excelle toujours dans ce type d'emploi - qui se met à parler français - avec un accent... difficilement compréhensible. A voir pour passer un petit moment sympa, mais hélas, pas un film indispensable.

affiche Fascination

FASCINATION (POSSESSED)

MGM, 1931

Réalisation: Clarence Brown

Photographie: Oliver T. Marsh

Distribution: Joan Crawford (Marian), Clark Gable (Mark Whitney), Wallace Ford (Al Manning)

Premier visionnage: support DVD

Films avec Clark: les Désaxés, Franc Jeu, la Belle de Saïgon, l'Appel de la forêt, la Courtisane, l'Esclave libre