Un certain cinéma !

27 septembre 2016

Cliché du jour: Jane Wyman

Non, Donald Trump n'est pas le premier candidat à l'élection présidentielle américaine à avoir divorcé! Ronald Reagan, idole des Républicains, fut le premier époux d'une actrice de premier plan, Jane Wyman. Carrière sans faute, star distinguée et sensible, Miss Wyman eut une bien meilleure carrière que son éphémère mari (qui, lui, resta cantonné aux séries B). Tantôt blonde, tantôt brune, Jane Wyman végète longtemps aux studios Warner avant de s’imposer dix ans plus tard. Grâce à Johnny Belinda, où elle a le rôle d’une... [Lire la suite]
Posté par CoralineLambert à 12:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

20 septembre 2016

Shanghai Express, de Josef von Sternberg (1932): Marlène, Marlène, Marlène

Curieusement, à l'exception de l'Ange bleu, je n'avais, jusqu'à présent, jamais pu admirer les oeuvres du tandem Sternberg-Dietrich (ou du trio Sternberg-Dietrich-Banton). La rétrospective Sternberg à la Cinémathèque de Paris m'en donne l'occasion, avec Shanghai Express. Le résultat? un film aux jeux de lumières éblouissants, une Marlène plus star que toutes les stars, un partenaire insipide, une Chine pittoresque recréée, un train comme seul lieu d'action, et une histoire, euh, très convenue. Années 30. En pleine guerre civile... [Lire la suite]
15 septembre 2016

Cliché du jour: Ann Miller

C'est encore l'été, Ann Miller nous le prouve avec ce maillot rétro absolument délicieux. L'une des danseuses-stars de l'âge d'or avec Eleanor Powell, Miss Miller s'illustre d’abord dans des films bon marché, notamment à la Columbia, quand la MGM s’intéresse à elle en 1948. Son physique de brune, sa vitalité chorégraphique et sa sensibilité primesautière lui ouvrent plusieurs beaux rôles secondaires : tentatrice dans Parade de printemps, délurée dans Un jour à New York, swing chez le Joyeux prisonnier, voire... [Lire la suite]
09 septembre 2016

l'Énigme du Chicago Express, de Richard Fleischer (1952): du noir, rien que du noir

L'Énigme du Chicago Express est un film de série B, à la vocation d'amuse-bouche avant le film principal. Mais, à l'image de Détour, les 70 minutes de cette course-poursuite dans un train sont d'une telle qualité qu'elles gagnent, au fil du temps, leur place auprès des meilleurs films noirs. Sec, nerveux, vif et brillant, le travail de Fleischer plu tellement à Howard Hughes, patron timbré de la RKO, qu'il souhaitait en faire un remake avec Robert Mitchum et Jane Russell!  Le pitch est simple: deux policiers sont chargés de... [Lire la suite]
02 septembre 2016

Marilyn: les essais de costumes de Niagara

La plus belle garde-robe de Miss Monroe, pour moi, vient du film Niagara. Le long métrage d'Henry Hathaway propulse, dès sa sortie, la comédienne au ciel des stars. Le film est remarquable pour deux raisons: c'est le seule et unique rôle de femme fatale de l'actrice, et c'est également le seul film dans lequel elle meurt. La costumière Dorothy Jeakins crée pour la blonde actrice des tenues ajustées, moulées et glamour en diable. Laissez apparaître miss Monroe et sa plus belle blondeur dans Niagara: on ne voit plus qu'elle.... [Lire la suite]
29 août 2016

Cliché du jour: Leslie Caron

C'est pour elle que le mot "femme-enfant" a été inventé! Leslie Caron fut programmée pour une carrière d'interprète par sa mère américaine, une ancienne danseuse. La jeune Leslie est au Conservatoire de Paris quand, à 16 ans, elle est choisie pour danser avec le Ballet des Champs-Élysées. Elle y passe trois ans puis Gene Kelly tombe sur la jeune danseuse. Bingo! l'acteur-danseur-scénariste-metteur en scène l'impose dans Un Américain à Paris. Hollywood lui fait un pont d'or, la ballerine enchaîne alors les films où sa grâce de... [Lire la suite]

19 août 2016

Mireille Balin, LA vamp du cinéma français de l'entre-deux-guerres

Dans la France des années 30, la figure de la femme fatale se résumait à un visage: celui de Mireille Balin. Séductrice à l'écran, elle vampait aussi dans la vie, où un ministre, Jean Gabin et surtout Tino Rossi figurèrent parmi ses cavaliers. Et, comme toute vamp, elle finit mal, très mal, victime de ses amours à une époque où l'on demandait, a posteriori, la plus grande circonspection. Née à Monte-Carlo en 1909, issue d’un milieu aisé, Mireille Balin s’installe à Paris à 20 ans, devient modèle pour photographes de mode puis... [Lire la suite]
12 août 2016

Cliché du jour: Rhonda Fleming

C'est une évidence, le Technicolor fut inventé dans le seul but de montrer, dans toute sa gloire, la flamboyante chevelure rousse de Rhonda Fleming. Faisant partie de la sainte Trinité des actrices nées pour la couleur - avec Maureen O'Hara et Arlene Dahl - (Rita Hayworth étant bien au-dessus d'elles en termes de notoriété et de talent pour en faire partie), Miss Fleming (de son vrai prénom Marilyn) est révélée au cinéma avec un rôle, en noir et blanc: celui d'une nymphomane éprise de Gregory Peck dans la Maison du Dr Edwardes.... [Lire la suite]
04 août 2016

les essais de costume d'une Marilyn encore starlette

Aujourd'hui, détour par la case habillage des studios Fox... pour découvrir les essayages de Miss Monroe! L'actrice a tourné près de 20 films avant d'exploser définitivement dans Niagara, en 1952; ce qui laisse bien des clichés à découvrir. J'ai choisi ceux des films "mineurs" de Marilyn, quand elle était starlette. Du coup, les photos ne sont pas toutes de bonne qualité, et j'ai volontairement omis certains films, trop connus ou avec des tirages trop mauvais. Du coup, pas de Quand la ville dort ni d'Ève, pas de Démon s'éveille la... [Lire la suite]
29 juillet 2016

Cliché du jour: Cleo Moore

Quand Marilyn Monroe se mit à écraser la concurrence, tous les studios du monde produisirent des blondes aux courbes généreuses en série, afin de contrer l'unique. Cleo Moore fut de celles-ci. Cette blonde californienne aux formes capiteuses peut être décrite comme une Marilyn, justement, mais la classe en moins. Bien qu'elle fut probablement de très bonne compagnie dans la vraie vie, à l'écran, la starlette se spécialisa dans un jeu un peu vulgaire, celui des mauvaises filles voire des catins; c'est simple, d'après Hal Erickson,... [Lire la suite]