Jolie découverte, par hasard, sur Youtube : alors que je cherchais un film avec Pauline Fredericks, le moteur de recherche a sorti comme occurence Zaza, avec Gloria Swanson. Rien à voir, d'autant plus que je croyais ce film perdu... Ni une, ni deux, je regarde ce muet qui fut un des plus grand triomphes de miss Swanson. Et c'était bien. Explications.

gettyimages-545673847-612x612

En France, à la Belle Époque. Dans la ville de Saint-Esmé, la belle Zaza (Gloria Swanson) règne en maîtresse sur la scène du théâtre de la ville. Star de la revue, où elle se balance sur une nacelle chaque soir, elle est sous le charme d'un diplomate, Bernard Dufresne (H.B. Warner). Quand sa rivale de scène, Florianne (Mary Thurman), elle aussi attirée par Bernard, sabote la nacelle de Zaza, celle-ci se retrouve en convalescence à la campagne. Bernard l'y retrouve, lui déclare sa flamme. Les deux amants vivent leur liaison jusqu'à ce que Bernard soit rappelé dans son ministère, qui l'envoie à Washington. Entre-temps, Florianne découvre que le charmant diplomate a une épouse...

Tirée d'une pièce de théâtre - française - de Pierre Berton, totalement inconnu-e aujourd'hui, Zaza a eu, comme le rappelle le carton d'ouverture, de grandes interprètes : Réjane, la Duse, Leslie Carter, Géraldine Farrar - et, désormais, Gloria Swanson. Et l'histoire, écrite en 1898, est bien, bien datée. Elle sent bien sa Belle Époque, et a mal vieilli - mais, et c'est finalement tout le charme de cette Zaza, Allan Dwan en a fait un film si totalement échevelé et tapageur, que ça marche. Le rythme est enlevé, soutenu, voire bousculé par une Gloria totalement incontrôlable ; Zaza n'est pas une dame aux camélias, ni une princesse lointaine, mais une meneuse de revue capricieuse, crachant feu et flammes quand on lui résiste, n'hésitant pas à taper du pied et à gifler Florianne, sa souteneuse, sa camériste ou même son directeur de théâtre... et tout ceci dans un déluge de perles, de plumes de paon, de boa et de voiles, qui donne à l'actrice l'impression d'une boule de feu sans cesse en mouvement. 

MV5BZGZjNjMwYWMtYmQyMy00MmY3LThlM2MtZWMyYTdlZWU3MDk4XkEyXkFqcGdeQXVyMjU4NzU2OTA@

Un écrin coquin, mais aussi baroque : l'histoire se passe avant guerre, mais on a du mal à le croire en voyant les atours de Zaza et de Florianne : leurs bras et leurs jambes sont déjà nues, Florianne porte les coiffes imposantes des premières années du muet hollywoodien, quand à Zaza... ses tenues sont tellement invraisembables qu'elles justifient à elles seules de voir le film : d'une extravagante loufoquerie. Mention spéciale à une mode que je ne connaissais pas : le tatouage en forme d'étoile sur le menton! Le public allait souvent voir Gloria pour ses tenues, source d'évasion et d'inspiration pour ses admiratrices féminines. Elles ont été comblées avec Zaza, qui pousse la science du colifichet à un point rarement atteint. La coiffure de la star est plus surprenante : un carré bouclé court que l'on verra surtout dans les années... 80! 

Quid des comédiens et comédiennes ? H.B. Warner oppose un calme et une sobriété olympienne face au tourbillon Gloria Swanson - il est amusant de noter que les deux acteurs se retrouveront lors de la célèbre partie de cartes de Boulevard du crépuscule. Quand à Mary Thurman, rivale puis amie de Zaza, qui porte les tenues irisées de Norman Norell aussi bien que sa co-star, elle sera fauchée à trente ans par une pneumonie, en 1925, après un début de carrière plus que prometteur. Zaza fut l'un des plus grands succès muets de miss Swanson : ce film montre à quel point le débraillé et le vulgaire allaient bien à cette actrice par ailleurs si élégante. Et, ce qui est un régal, c'est de voir une star s'amuser follement à jouer une fille capricieuse. Enjoy!

MV5BMmZlZjlkMTEtNjA4NS00YmZkLTg2NzItMjNjYjhhOWZjN2VhL2ltYWdlXkEyXkFqcGdeQXVyMDUyOTUyNQ@@

ZAZA

Paramount, 1923

Réalisation : Allan Dwan, d'après la pièce de Pierre Berton

Photographie : Harold Rosson

Distribution : Gloria Swanson (Zaza), H.B. Warner (Bernard Dufresne), Ferdinand Gottschalk (le duc de Brissac), Lucille La Verne (Rosa la souteneuse de Zaza), Mary Thurman (Florianne)

Premier visionnage : youtube

Film d'Allan : la Femme qui faillit être lynchée, Deux rouquines dans la bagarre

Film avec Gloria : le Coeur nous trompe

Au sujet de Gloria