Comment faire du fameux tremblement de terre survenu à San Francisco un sujet romanesque, objet d'amour et de rédemption? W.S. Van Dyke vous explique comment. 

Annex - Gable, Clark (San Francisco)_02

En 1906, à San Francisco, donc. Blackie Norton (Clark Gable) est un des rois de la ville grâce à son music hall. Menant une vie que son grand ami, prêtre, Tim Mullin (Spencer Tracy), qualifie de débauche (encore qu'on n'en vît rien à l'écran), ce dernier ne désespère pas de le voir rentrer dans le droit chemin de la morale. Une jeune femme, Mary Blacke (Jeanette MacDonald), pauvre mais à la voix d'or, arrive en ville pour trouver du travail. Engagée chez Blackie, elle n'est cependant pas à sa place dans cet univers de saloon ; remarquée par le professeur de chant de l'Opéra de la ville, il lui conseille de quitter ce lieu et de travailler pour entrer dans une vraie maison où sa voix sera correctement appréciée. Mary, qui entre-temps a développé des sentiments - réciproques - pour Blackie, hésite, puis se laisse tenter.

Annex - Gable, Clark (San Francisco)_09

Bien avant Autant en emporte le vent, qui reste son Capitole, Clarki jouait déjà bon nombre de rôles de voyou chic, un peu de mauvaise vie mais pas trop, tombeur de ces dames bien-nées, toujours la mise impeccable, l'oeil qui frise et le coup de poing si nécessaire face aux bougres mal embouchés. Son personnage dans San Francisco en est un parfait prototype. Dans un souci de moral, on lui oppose Spencer Tracy, qui avait beaucoup moins de sex-appeal, dans le rôle de la voix de la raison. N'oublions pas, on est à la MGM, il faut préserver la morale. Spencer Tracy, qui incarne les valeurs américaines, et Clarki, euh, l'inverse, se livrent à un chouette numéro de duettistes. Et on y croit, car Clarki était, dans la vraie vie, un chic type. Le film consolide le statut également de star de Jeanette MacDonald, véritable héroïne de l'histoire, tout en boucles vaporeuses. Elle y chante ce qui deviendra l'hymne de la ville de San Francisco, la chanson-titre, créée pour le film, ainsi que des airs du Faust de Charles Gounod. Une Mary qui résiste à Blackie, malgré ses sentiments, et qui, bien sûr, tombera dans ses bras, mais seulement après qu'il se soit repenté pour sa vie de bâton de chaise, grâce aux bons conseils de son copain Tim. Un beau spectacle, une voix magnifique, une histore d'amour, un Clarki, que demander de plus?

Poster - San Francisco_02

SAN FRANCISCO

MGM, 1936

Réalisation : W.S. Van Dyke

Photographie : Oliver T. Marsh

Distribution : Clark Gable (Blackie Norton), Jeanette MacDonald (Mary Blake), Spencer Tracy (Tim Mullin)

Film de W.S. : la Proie du mort

Film avec Clarki : la Courtisane, l'Appel de la forêt, l'Esclave libre, la Belle de Saïgon, Fascination, Franc jeu, New York - Miami, les Désaxés, Autant en emporte le vent

Premier visonnage : Arte

Au sujet de Clarki