02 août 2015

Cliché du jour: ?

Fouille de mes anciennes archives aujourd'hui, avec des photos toujours spectaculaires... Et toi, sauras-tu reconnaître cette star grimée en Cléopâtre?  
Posté par CoralineLambert à 15:21 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

28 juillet 2015

Franc-jeu, de Jack Conway (1941): attention, seul et unique western du King

Un des quatre films compris dans le coffret Clark Gable (avec San Francisco, la Belle de Saïgon et Fascination), Franc-jeu est un western pour le moins déroutant. Je ne m'attendais pas à voir Clarki user de la gâchette comme, disons, Gary Cooper ou James Stewart (je ne cite pas John Wayne à dessein, ce dernier n'ayant jamais la cote que Clarki possédait auprès des dames), et, de fait, il ne tire pas un seul coup de revolver. Autre surprise, sa partenaire: Lana Turner, elle aussi peu familière des décors du Far West... [Lire la suite]
23 juillet 2015

Cliché du jour: Rita Hayworth

Californie, voiture vintage, actrice baptisée "bombe anatomique" par le Canard enchaîné: Un certain cinéma vous présente l'une de ses stars favorites. Certes, le noir et blanc empêche d'apprécier la chevelure de feu de Miss Rita Hayworth; elle donne néanmoins un instantané assez juste de sa classe naturelle. Nonchalamment accoudée sur une grosse Américaine (ne me demandez pas la marque, je n'y connais rien en automobile), vêtue d'un pantalon large et ajusté à la taille, d'une chemise d'homme aux manches négligemment retroussées et de... [Lire la suite]
18 juillet 2015

Cliché du jour: Eleanor Parker

Un de mes seconds rôles préférés: Un certain cinéma vous présente Eleanor Parker, ici dans un costume d'été que je serai ravie de porter tant je le trouve seyant et intemporel. Rousse ou blonde selon les rôles, Eleanor fut l'interprète-type des rôles de "l'autre femme", un peu rouée, un peu vénéneuse, que le héros aime par habitude puis quitte pour une plus vertueuse. Dans Scaramouche, Stewart Granger lui préfère pour épouse Janet Leigh, piquante certes, mais n'ayant pas la flamboyante théâtralité du personnage de sa rivale. Dans... [Lire la suite]
13 juillet 2015

La Divorcée, de Robert Z. Leonard (1930): l'émancipation pré-Code tourne court!

Il y a quelques jours, j'ai découvert avec beaucoup de plaisir la Divorcée. Je voulais visionner ce film depuis longtemps car 1. je connais finalement très peu de films avec Norma Shearer à l'affiche, 2. c'est un film pré-Code, 3. Norma a reçu l'Oscar de la meilleure actrice, à une époque où il n''était pas nécessaire de disparaître sous une tonne de maquillage tendance transformiste pour l'obtenir. Film saisissant la légèreté d'une époque, je suis néanmoins restée sur ma faim quant à la conclusion. J'explique. Au sein de la... [Lire la suite]
08 juillet 2015

La MM que j'aime #3

Une Marilyn à l'aube de sa gloire naissante. Pin-up numéro 1 des magazines, gorgée de lait et de miel, Miss Monroe prend la pose à Jones Beach (Long Island). Nous sommes en 1949; encore starlette, Marilyn a déjà tourné, entre autres, les Reines du music hall, son premier film en tant que tête d'affiche (critique ici) et la Pêche au trésor, avec les Marx Brothers. Elle est alors en couple avec Johnny Hyde, agent artistique de plus de trente ans son aîné, tombé fou amoureux d'elle. Il se démène comme un beau diable pour la... [Lire la suite]

03 juillet 2015

L'Esclave libre, de Raoul Walsh (1957): Clark Gable et la mulâtresse

Les programmations télévisées réservent parfois de belles surprises: il y a de cela quelques dimanches, alors que je cherchais quoi regarder, Arte m'annonce la diffusion imminente d'une film avec... Clark Gable, Clarki, l'Esclave libre précisément. Ni une, ni deux, je dégaine une cassette vidéo, j'enregistre... et je regarde en même temps, car c'est trop bien. Tiré du roman du même nom de Robert Penn Warren, je n'ai jamais pu venir à bout de l'oeuvre originale; l'écriture, peut-être, l'absence totale de légèreté, et cette... [Lire la suite]
29 juin 2015

Cliché du jour: Martha Vickers

Pose ultra glamour de Martha Vickers, cover girl des années de guerre et qui usa d'un autre pseudonyme jusqu'à son seul fait de gloire, le Grand sommeil. Moulée dans le fourreau de son personnage, Carmen Sternwood, Martha Vickers y est comme une soeur cadette de Lauren Bacall, en plus débauchée et moins crispante. Autrement, pas grand chose, si ce n'est qu'elle partage un point commun avec Ava Gardner: celui d'avoir été mariée avec Mickey Rooney. Quel tombeur ce Mickey.  
24 juin 2015

Au sujet de Sissi, vue par Ernst Marischka

Récemment, Electra, du blog The Flying Electra, évoquait ses films d'enfance; en réfléchissant aux miens, j'oubliai de mentionner Sissi. Coïncidence également, je relis depuis plusieurs semaines tous les livres et ouvrages que je possède au sujet de l'impératrice Élisabeth. J'ai également regardé le Ludwig de Luchino Visconti, puis, par plaisir coupable, l'indémodable Sissi, si joliement servi par Romy Schneider. Est-il nécessaire d'écrire le synopsis? En 1853, Élisabeth en Bavière, dite Sissi (Romy... [Lire la suite]
19 juin 2015

Cliché du jour: Marilyn Maxwell

Dernière actrice à avoir eu le droit de s'appeler Marilyn avant que ce prénom soit définitivement associé, pour l'éternité, à miss Monroe, Marilyn Maxwell - oui, c'est son vrai nom -, née en 1921, fit sa première apparition sur scène dans un numéro de danse puis, après avoir pris des cours de chant, devint chanteuse de band. Formée à la scène par la fameuse Pasadena Playhouse, elle signa avec la MGM en 1942; pendant dix ans, elle promènera sa douce blondeur, ses pommettes parfaites et sa beauté scuplturale dans nombre de films,... [Lire la suite]