la flamboyante Rhonda

C'est une évidence, le Technicolor fut inventé dans le seul but de montrer, dans toute sa gloire, la flamboyante chevelure rousse de Rhonda Fleming. Faisant partie de la sainte Trinité des actrices nées pour la couleur - avec Maureen O'Hara et Arlene Dahl - (Rita Hayworth étant bien au-dessus d'elles en termes de notoriété et de talent pour en faire partie), Miss Fleming (de son vrai prénom Marilyn) est révélée au cinéma avec un rôle, en noir et blanc: celui d'une nymphomane éprise de Gregory Peck dans la Maison du Dr Edwardes. Sous contrat avec la Paramount de 1947 à 1957, elle a alterné entre les rôles de bonnes et de mauvaises filles, ses admirateurs la préférant, sans aucun doute, dans le second des ces deux emplois. Je l'adore dans Pendez-moi haut et court, la Cinquième victime et Règlement de comptes à O.K. Corral. L'un des sommets de sa carrière fut le classique Deux rouquines dans la bagarre (ici), où elle partage l'affiche avec sa copine de cheveux, Arlene Dahl.