Quand Marilyn Monroe se mit à écraser la concurrence, tous les studios du monde produisirent des blondes aux courbes généreuses en série, afin de contrer l'unique. Cleo Moore fut de celles-ci.

glamour à l'ancienne

Cette blonde californienne aux formes capiteuses peut être décrite comme une Marilyn, justement, mais la classe en moins. Bien qu'elle fut probablement de très bonne compagnie dans la vraie vie, à l'écran, la starlette se spécialisa dans un jeu un peu vulgaire, celui des mauvaises filles voire des catins; c'est simple, d'après Hal Erickson, on pourrait presque sentir le parfum bon marché de ses personnages à chaque fois qu'elle apparaît à l'écran! Après un début dans le serial Congo Bill (1948), Moore passe à la Columbia, est décrite comme "leur Marilyn" ou la "nouvelle Rita (Hayworth"), et devient la vedette favorite de l'acteur / réalisateur Hugo Haas. L'arrivée de Kim Novak chez Columbia sonne le glas de sa "mini" gloire, et Cleo, dont le vrai prénom est Cleouna, se retire sans regret. Elle entre en politique en faisant une tentative infructueuse pour le fauteuil du gouverneur de Louisiane, son État natal (elle vient de Baton Rouge). Pragmatique, elle trouva un plan-retraite doré en épousant le multi-millionnaire Herbert Heftler. Curieusement, elle mourut dans son sommeil, âgée seulement de 48 ans. Une étoile filante, donc.