Phyllis et sa peau de lis

Aujourd'hui, sombre destin avec Phyllis Haver, actrice américaine et gloire du muet. D'origine irlandaise, née au Kansas, elle déménage avec toute sa famille dans les années 1900 à Los Angeles, bourgade de moins d'un million de personne à l'époque, où aucun studio n'a encore vu le jour. D'abord pianiste, puis bathing beauty de Mack Sennett, elle connaît de véritables succès avec Quand la chair succombeChicago ou l’Éternel problème (en v.o., The Battle of the Sexes). L'une des plus mystérieuses et des plus oubliées des déesses de l'amour hollywoodien, blonde piquante à la sexualité franche, Phyllis Haver se retire des écrans après cent quatre films (!) dont deux films parlants, en 1929. Elle épouse un millionnaire dont elle divorce seize ans plus tard, et fut retrouvée morte d'une overdose, vraisemblablement volontaire, de barbituriques, en 1960.