C'est une phrase que j'eus la surprise d'entendre dans le film Populaire (compte-rendu en ligne). Déborah François, moulée dans un fourreau rouge sang, répond ainsi à Romain Duris, surpris de la voir vêtue autrement qu'avec ses jupes à volants couleur pastel. Pour lui, elle est devenue une autre personne. Comme quoi, l'habit fait toujours le moine! 

Et cette phrase en apparence anodine a été prononcée par... Marilyn Monroe en personne, en 1955, lors d'une interview!

Marilyn et sa

Le contexte: Marilyn donne une interview sur le tarmac d'arrivée du vol New York - Los Angeles. Elle revient à Hollywood, après un an d'absence, pour tourner Arrêt d'autobus, de Joshua Logan. À New York, elle s'est éloignée du cinéma, s'est inscrite comme élève à l'Actor's Studio, affirmé son désir de tourner autre chose que des comédies légères, et a fondé sa propre société de production.

Les journalistes, présents en masse à sa descente d'avion, l'interrogent sur son exil new-yorkais et sa "nouvelle vie". L'une d'elle lui demande:

- L'an dernier vous portiez une robe blanche très décolletée, aujourd'hui vous avez une robe noire très sobre. Est-ce la nouvelle Marilyn?

- Non, je suis toujours la même, répond Marilyn. Mais c'est une robe différente.