Robe du soir d'Henriette Beaujeu portée par Louise Carletti

Tiens, une Française! Issue du music-hall, du cirque et du cabaret, Louise Carletti était faite pour monter sur les planches. Adolescente piquante puis vamp sage du cinéma français - en opposition à la femme fatale qu’incarnait Viviane Romance -, Louise Carletti promenait un charme et une fraîcheur de brune acidulée non négligeable. Elle tournera une trentaine de films dans les années 30, notamment les Gens du voyage, Terre de feu, Jeunes filles en détresse, Macao, l’enfer du jeu. Selon les critiques, il lui aura manqué l’abattage d’une Rosalind Russell, le glamour d’une Odette Joyeux pour dépasser un agréable mais assez mince registre. Si vous ne la connaissez pas, vous connaissez au moins sa fille, Ariane Carletti... acolyte de Dorothée!