12 avril 2016

Deux rouquines dans la bagarre, d'Allan Dwan (1956): attention aux voleuses de couleur

Deux rouquines dans la bagarre est un film assez singulier. Un film noir, certes, mais dans un éclatant Technicolor. Deux soeurs, dont on ne sait si elles sont rivales ou si elles s'épaulent. Un premier rôle masculin inconnu (John Payne) assez peu sympathique, qui prend la place d'un caïd sans qu'on sache trop pourquoi. Et une fin, disons, surprenante! À la sortie d'une prison pour femmes, June Lyons (Rhonda Fleming) attend sa soeur, Dorothy (Arlene Dahl). À leur insu, elles sont surveillées par Ben Grace (John Payne). June... [Lire la suite]

07 avril 2016

Cliché du jour: Errol Flynn

Le Kodachrome revient, avec un authentique aventurier, à la vie comme à l'écran: quand on est né en Tasmanie, qu'on a été joueur professionnel, chercheur d'or ou marin, on ne peut qu'avoir un destion d'exception! Errol Flynn, c'est le digne sucesseur de Douglas Fairbanks, le maître incontesté du film d'aventures pendant deux décennie. Avant-Guerre et durant les années 40, il fut pirate, corsaire, légionnaire, lieutenant de spahi, officier de cavalerie, bandit de Sherwood, cow-boy, shérif... et j'en passe. Côté vie privée, c'était... [Lire la suite]
Posté par CoralineLambert à 16:55 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,
02 avril 2016

Carnet mondain de 1929

Incroyable photo de noces! Vous avez sous les yeux Douglas Fairbanks, Jr et Joan Crawford le jour de leur union bénie par le cinéma, le 3 juin 1929. Comme Joan a l'air sage... Le marié a 19 ans, la mariée 24. Tous deux sont des vedettes - ils se sont rencontrés sur le plateau d'Ardente jeunesse -, leur mariage fera les choux gras de la presse pendant quatre ans. Grâce au marié, fils de Douglas Fairbanks et beau-fils de Mary Pickford, les monarques absolus d'Hollywood, le couple pénètre dans les plus hautes sphères... [Lire la suite]
28 mars 2016

Janis, d'Amy J. Berg (2015): rock'n'roll, ready?

Pour une fois, parlons de cinéma actuel! De documentaire plus précisément, celui consacré à un personnage hors-du-commun, Janis Jpplin. Pour faire bref, Janis, je la connais car ce fut - et c'est toujours - la grande copine de ma mère, une chanteuse à la vie complètement libre, à la voix, disons, sans commune mesure avec celles de son époque. Avec ce doc, c'est flower power à tous les étages, des vies sans plans de carrières, sans attaches, et ça fait du bien. Ce qu'il y a de revigorant dans la vie de miss Joplin, c'est une... [Lire la suite]
23 mars 2016

La vie de Mary Miles Minter: attention, drame en vue

Oubliez celles de Judy Garland, de Jean Harlow ou de Ginger Rogers: la plus abjecte des mères du cinéma américain fut celle de Mary Miles Minter, star rivale de Mary Pickford au temps du cinéma muet. Et la vie de Mary Miles Minter, c'est encore plus fort qu'une histoire de cinéma.  Enfant prodige du théâtre américain dès l’âge de six ans, Mary, Juliet Shelby de son vrai nom, débute à l’écran en 1915, poussée par son ambitieuse de mère (ambitieuse étant un euphémisme) Sous le pseudonyme de Mary Miles Minter, elle devient... [Lire la suite]
18 mars 2016

La garde-robe de Betty Blythe dans la Reine de Saba

Star américaine du cinéma muet dont bien peu de films subsiste aujourd'hui, Betty Blythe s'est notamment illustrée dans une version du mythe de la Reine de Saba (1921), restée fameuse pour sa garde-robe. De son propre aveu, "je portais vingt-huit costumes et, si je les mettais tous à la fois, ils ne me tiendraient pas chaud." Jugez plutôt. Tenue adéquate pour recevoir ses visiteurs. Tenue d'apparat trop souvent négligée! Il ne faudrait pas avoir froid aux jambes... Pour recevoir Salomon, les voiles suggestifs s'imposent! ... [Lire la suite]

13 mars 2016

Barbara La Marr, ou l'incarnation parfaite de la Moderne Babylone

Attention, femme vénéneuse. Barbara La Marr, c'est un condensé à elle seule de toutes les excentricités, toutes les folies, tous les comportements hors-normes et toutes les drogues de ce qu'on appelait la moderne Babylone, Hollywood, au temps du muet. Surnommée "la femme trop belle", elle laisse une empreinte durable sur cette époque (muette) du cinéma, celle de tous les excès. Et il n'est pas interdit de penser que, si elle eût vécue, elle fut devenue Norma Desmond. Née Reatha Watson, elle gagne le qualificatif de "trop... [Lire la suite]
08 mars 2016

Cliché du jour: Carole Lombard

Depuis le temps que je parle de Clarkinou, il fallait, à un moment, mettre en pleine lumière l'amour de sa vie, Carole Lombard. Carole Lombard, c'est une personnalité qui détonne chez les stars hollywoodiennes: elle jure comme un charretier, se conduit comme un camionneur, mène sa barque sans l'aide de personne... et est l'une des plus racées vedettes féminines des années 30. Quand elle meurt dans un accident d'avion, en 1942, à l'âge de 34 ans, l'industrie cinématographique américaine perd l'une de ses actrices les plus... [Lire la suite]
Posté par CoralineLambert à 10:28 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
04 mars 2016

Heureux anniversaire

Belle brochette de stars de la MGM réunies pour l'anniversaire de Lionel Barrymore... Au premier plan, Norma Shearer, Lionel, Rosalind Russell. Au second plan, l'idole des jeunes Mickey Rooney, un inconnu que je n'arrive pas à identifier (Robert Montgomery?), le King, le mogul du ciéma Louis B. Mayer, William Powell et le jeune premier Robert Taylor. Enjoy!
29 février 2016

Je peux pas, j'attends l'autocar

Miss Monroe n'avait pas besoin de prendre l'autocar pour se rendre à Los Angeles: elle y est née. Pour faire rêver toutes les aspirantes actrices, les studios faisaient souvent poser leurs starlettes devant l'écriteau de la ville, promesse d'une gloire immédiate et durable. Évidemment, la photo a été prise en studio: mais aucune actrice n'a pris la pose aussi bien que la native de la Cité des anges. Dix ans plus tard, Marilyn est au sommet de sa gloire, sommet dont elle ne descendra plus. Elle a tourné Niagara, les hommes... [Lire la suite]