04 mars 2016

Heureux anniversaire

Belle brochette de stars de la MGM réunies pour l'anniversaire de Lionel Barrymore... Au premier plan, Norma Shearer, Lionel, Rosalind Russell. Au second plan, l'idole des jeunes Mickey Rooney, un inconnu que je n'arrive pas à identifier (Robert Montgomery?), le King, le mogul du ciéma Louis B. Mayer, William Powell et le jeune premier Robert Taylor. Enjoy!

09 décembre 2015

Lana et Ava, atouts glamours de la MGM

Entre le milieu des années 40 et la fin des années 50, les deux déesses de la MGM se nommaient Lana Turner et Ava Gardner. Celles qui, par leur seule présence, transformaient un film de série B en mine d'or. Les deux stars avaient sensiblement le même âge (Lana naquit en 1921, Ava en 1922), la même plastique parfaite, un glamour inné et un goût prononcé pour les aventures - elles épousèrent, chacune leur tour, le clarinettiste et chef d'orchestre Artie Shaw. Contrairement à ce que l'on peut penser, les deux stars... [Lire la suite]
11 janvier 2015

The one and only King

Non, je ne dormais pas depuis tout ce temps, je révisais, révisais, révisais (et je continue encore). Une éclaircie et une grande joie dans ce monde de bachotage intensif: lors de mon anniversaire, ma soeur m'a fait la surprise et l'immense plaisir de m'offrir, moi l'allergique aux dvd... cinq films de Clark Gable! Le King dans toute sa splendeur, dans des films pré-Code ou pas, avec plein de partenaires différentes (Loretta Young, Jean Harlow, Jeanette MacDonald, Joan Crawford et Lana Turner), et des films que je n'avais jamais pu... [Lire la suite]
07 octobre 2014

La Danseuse des Folies Ziegfeld, de Robert Z. Leonard (1941): démonstration par l'exemple de l'opulence de la MGM

Si un jour vous vous sentez triste, que les offres d'emploi sont aussi invisibles qu'un troupeau d'éléphants sur le Bassin d'Arcachon, que votre amoureux est aussi loin de vous qu'un Massaï, évadez-vous dans l'univers éclatant qu'est la Danseuse des Folies Ziegfeld. Pendant deux heures, vous serez transporté loin, très loin de cette maudite grisaille quotidienne, par la grâce de ce que la MGM savait faire de mieux: offrir du rêve. La première fois que j'entendis parler de cette Danseuse des Folies Ziegfeld, c'est par la... [Lire la suite]