05 juin 2019

Autant en emporte le vent, de Victor Fleming (1939) : l'apogée d'Hollywood

Film de tous les superlatifs - un tournage dispendieux, des millions de spectateurs, une marée d'oscars -, Autant en emporte le vent fut et reste l'indépassable modèle de ce que la cité des anges savait faire de mieux, l'exact synonyme du mot cinéma, le symbole de l'industrie hollywoodienne. Quatre-vingts ans après, il reste un modèle de savoir-faire, de perfection cinématographique, de grand spectacle, de dialogues mémorables et de Technicolor flamboyant.    1861, en Géorgie. Scarlett O'Hara (Vivien Leigh), fille aînée... [Lire la suite]

07 avril 2014

Mamma, héroïne d'un "préquel" d'Autant en emporte le vent?

On ne laisse pas les grands succès vivrent sereinement. Dernièrement, on a appris que le classique des classiques de la littérature de Sécession, Autant en emporte le vent, écrit par Margaret Mitchell et adapté en 1939 à l'écran par Victor Fleming (enfin, surtout David O. Selznick, mais c'est une autre histoire), allait bénéficier d'un "préquel", mot barbare qui signifie suite, ou plutôt un prologue à l'histoire originale. Autant en emporte le vent est le film que j'ai dû voir le plus grand nombre de fois. J'ai mis dix ans avant... [Lire la suite]