02 octobre 2014

L'Extravagant M. Deeds, de Frank Capra (1936): l'angélisme à l'épreuve de la Grande dépression

L'Extravagant M. Deeds fait partie de ces comédies loufoques et absolument géniales qu'Hollywood produisit en masse, pendant les années 30, afin de distraire les classes laborieuses de la la situation économique catastrophique du pays. Aujourd'hui resté un classique, le film n'a rien perdu de son intérêt; et si la grande humanité de Capra frise parfois la naïveté, elle est d'une telle sincérité qu'on ne peut qu'être touché par elle, malgré qu'on en ait. Pour l'anecdote personnelle, ce film faisait partie du cycle "l'âge d'or de la... [Lire la suite]

11 septembre 2014

Images de la vie, de John M. Stahl (1934): deux mères et leurs filles

À l'origine, il y a un roman de Fannie Hurst, Imitation of Life. Bien avant Douglas Sirk, qui en tira un mélodrame somptueux figurant pour toujours parmi mes cinq films fétiches, John M. Stahl adapte le roman de Hurst sous le titre Images de la vie. Sa version, la première, n'eut pas l'éclatante postérité de la seconde. Ce n'est pas une raison pour la négliger, au contraire. Stahl tourne son film en 1934, Sirk en 1959. En deux décennies coupées d'une guerre mondiale, l'histoire de ces deux mères, l'une blanche et l'autre... [Lire la suite]
18 août 2014

Grande dame d'un jour, de Frank Capra (1933): le plus beau conte de fées que le cinéma ait inventé

L'habit ne fait pas forcément le moine, et les coeurs d'or se trouvent dans des lieux inattendus. Avec Frank Capra et Grande dame d'un jour, un truand grimé en habit reste un mal embouché, une clocharde transformée en lady en devient une, et un gansgter supersticieux peut, à son corps défendant, faire en sorte que les mensonges bienveillants dviennent réalité. À l'origine, il y a Annie la Pomme (May Robson), une clocharde vendant des pommes sur les avenues new-yorkaises lors de la Grande dépression; un gangster... [Lire la suite]