16 septembre 2015

Les Ensorcelés, de Vincente Minnelli (1952): Hollywood dans son propre miroir

Pour ma première participation au ciné-club de Potzina, j'ai de la chance: un thème qui m'inspire! Le Cinéma dans le cinéma, c'est simplement tout ce que j'aime. Je songeai à Chantons sous la pluie, la meilleure illustration du passage du muet au parlant (et drôle avec ça), mais j'ai déjà parlé de Lina Lamont (ici). J'ai alors pensé à mon bréviaire de l'histoire du cinéma, Hollywood, l'usine à rêves (éd. Découvertes Gallimard). En ouverture, quatre films symboles: Une étoile est née (première version), Hellzapoppin, Boulevard du... [Lire la suite]

28 mai 2015

Madame sert le café à Monsieur

Aujourd'hui, mignon petit couple à la ville mais pas à l'écran: Madame June Allyson sert, debout, en tablier de ménagère, le café à son mari, Monsieur Dick Powell, assis, en complet croisé. La photo, qui date de la fin des années 40, reflète assez bien la mentalité américaine de l'époque: la guerre est finie, les hommes sont revenus, les femmes doivent désormais réintégrer le foyer familial et oublier leurs velléités de travailler. L'effort de guerre, c'est terminé! June Allyson, aujourd'hui la plus connue du couple, est devenue... [Lire la suite]