12 juillet 2019

Chez les heureux du monde, de Terence Davies (2000) : les bons choix aux mauvais moments

Chez les heureux du monde, d'après le roman du même nom d'Edith Wharton, fait parti de ces films dits classiques : bonne mise en scène, beaux costumes, beaux décors, bons comédiens, bonne intrigue. Oui, certes. Mais il y a plus, chez Terence Davies : une émotion impalpable, une mélancolie sourde qui, si on n'y prend pas garde, vous submerge. Chez les heureux du monde, c'est l'histoire tragique de Lily Bart, une femme qui cherche son destin. New York, 1905. Lily Bart (Gillian Anderson), 29 ans, orpheline ruinée, cherche à faire un... [Lire la suite]

03 juin 2014

La Nouvelle vie de M. Clark, de Peter Chelsom (2006): il n'y a pas que le travail dans la vie, il y a la danse aussi

La Nouvelle vie de M. Clark fait parti de ces films bon enfant, très correctement écrits et réalisés, que l'on va voir dans un cinéma parisien un après-midi de désoeuvrement afin de se changer les idées. Quasiment aucune presse à l'époque ne s'y intéresse, malgré une distribution assez solide, et c'est dommage: c'est un divertissement dans le meilleur sens du terme, doux et sans prétention. L'histoire ne casse pas trois pattes à un canard, et ça change; on se croit revenu dans ces bons vieux films musicaux des années 40, où rien... [Lire la suite]