29 mars 2014

Casablanca, de Michael Curtiz (1942): l'héroïsme selon les Américains

Il est des films dont on vous parle tellement que vous n'avez plus besoin de les voir pour en avoir une opinion; et, quand enfin on les visionne, on a un sentiment d'inaccompli doublé d'une interrogation: "tout ça... pour ça?" Casablanca entre pour moi dans cette catégorie de films. On sait que c'est LE film des Américains, le film fétiche, le film qu'il faut aimer si on est un vrai Yankee; on en parle beaucoup, on en a écrit des milliers de pages (le tournage mouvementé, le script écrit au jour le jour, la fin inconnue, etc.).... [Lire la suite]