22 juillet 2014

Basic Instinct, de Paul Verhoeven (1992): du bon usage d'un pic à glace

A la faveur d'un Summer 90's sur Arte, j'ai pu regarder, il y a quelques jours, le fameux Basic Instinct. Non, je ne l'avais jamais regardé, et non, ça ne m'a jamais manqué. D'après les on-dit, le film semblait se résumer à un jeu de jambes de Sharon Stone et une histoire de pic à glace. C''est l'été, regardons ce film très représentatif des 90's et qui a propulsé Sharon en haut de l'affiche (tout en haut). ... et je remarque que je ne suis pas capable d'écrire le résumé du film, car je n'ai pas tout compris - j'étais... [Lire la suite]

14 juillet 2014

Les Compères, de Francis Veber (1983): inusable film familial sur deux hommes se disputant un fils (fugueur)

Ce week-end, ma soeur et moi avons regardé deux films, chacun représentant un large spectre du cinéma que nous aimons: le samedi, c'était Chambre avec vue, de James Ivory; le dimanche, les Compères, de Francis Veber. A priori, rien en commun entre les deux films, si ce n'est d'être de très bons films, chacun dans leur spécialité. Et de démontrer qu'on peut être une inconditionnelle du cinéma nostalgique d'Ivory et adorer la comédie française de Veber (enfin, surtout celle-ci). Les Compères ont une longue histoire... [Lire la suite]
22 juin 2014

Les Soeurs Brontë, d'André Téchiné (1979): dans la lande sauvage erre une famille

À l'occasion de ma lecture, fort intéressante, du livre le Monde infernal de Branwell Brontë, de Daphné Du Maurier (éd. Phébus), je me suis ressouvenue du film d'André Téchiné. Vu il y a longtemps, interprété par une belle palette de vedettes (Adjani, Pisier, Huppert et Greggory), ce long-métrage a le mérite d'essayer de raconter l'histoire de cette incroyable sororie-fratrie britannique loin de toute légende. Avec le recul, il paraît aujourd'hui un peu daté, quoique cela n'enlève rien à son charme, et certains partis pris ne... [Lire la suite]
03 juin 2014

La Nouvelle vie de M. Clark, de Peter Chelsom (2006): il n'y a pas que le travail dans la vie, il y a la danse aussi

La Nouvelle vie de M. Clark fait parti de ces films bon enfant, très correctement écrits et réalisés, que l'on va voir dans un cinéma parisien un après-midi de désoeuvrement afin de se changer les idées. Quasiment aucune presse à l'époque ne s'y intéresse, malgré une distribution assez solide, et c'est dommage: c'est un divertissement dans le meilleur sens du terme, doux et sans prétention. L'histoire ne casse pas trois pattes à un canard, et ça change; on se croit revenu dans ces bons vieux films musicaux des années 40, où rien... [Lire la suite]
21 avril 2014

Coup de tête, de Jean-Jacques Annaud (1979): coup de boule contre l'utilisation abusive du mot "viol"

Quand on voit Coup de tête, on croit d'abord voir un film de Francis Veber: il en est effectivement le dialoguiste, et le héros s'appelle François Perrin (Pignon, sort de ce corps). Mais il est réalisé par Jean-Jacques Annaud, dont la mise en scène un peu poussive marque bien son état de "début dans la réalisation" de son réalisteur (c'est en effet le deuxième).  L'histoire: un gars un peu bourrin, François Perrin (Patrick Dewaere), joue dans le club de football de Trincamp, en même temps qu'il est employé dans la... [Lire la suite]
30 mars 2014

Viens chez moi, j'habite chez une copine, de Patrice Leconte (1981): le boulet façon 80's

Séance nostalgie des 80's hier soir: avec le film Viens chez moi, j'haibte chez une copine, je me retrouve plongée dans le Paris des toutes jeunes années 80, le Paris qu'ont connu mes parents, alors étudiants et âgés de moins d'un quart de siècle - et avec déjà un enfant. Le pitch, très simple (un boulet, d'une mauvaise foi totale mais attachant, s'installe "provisoirement" chez des amis), et la réalisation, très simple aussi, fonctionne encore très bien, même au bout de cinq visionnages. C'est toujours plaisant de regarder Guy... [Lire la suite]
21 mars 2014

Ma super ex, d'Ivan Reitman (2006): le vide intercosmique

Hier soir, en lisant le blog Café mode de Géraldine Dormoy, et plus particulièrement la rubrique Films bien sapés (dont je suis une incontionnelle!), j'ai repensé à ces quelques films que l'on voit à son corps défendant, et dont une fois le visionnage passé, on se dit: "Pourquoi?" De ce constat, mon esprit s'est branché sur le pire film qu'il m'ait été donné de voir: Ma super ex, donc. Un film tellement affligeant qu'en sortant de la salle de ciné, j'avais enfin une réponse à donner à la question : "et toi, c'est quoi le film que tu... [Lire la suite]
13 mars 2014

Ida, de Pawel Pawlikowski (2014), émotions noires et colères blanches

Incursion dans le cinéma réel aujourd'hui, avec la découverte d'un film très aimé par la critique: Ida, film polonais de Pawel Pawlikowski. C'est l'histoire d'une jeune novice polonaise sur le point de prononcer ses voeux et qui va, à la demande de la mère supérieure, rencontrer son unique famille - sa tante Wanda - avant d'entrer pour toujours dans le monde régulier. C'est l'histoire de la rencontre du monde d'Anna, la catholique, et de Wanda, la... juive. C'est l'histoire d'une révélation sans émotions qui entraîne Wanda vers le... [Lire la suite]