25 octobre 2016

Cliché du jour: Maureen O'Hara

La plus fameuse Irlandaise du cinéma mondial, et la plus célèbre rousse que le Technicolor ait jamais photographiée! Maureen O'Hara débute dans l'Auberge de la Jamaïque en 1939, immédiatement suivi de Quasimodo, qui lui apporte la célébrité. Arrivée à Hollywood, la comédienne enchaîne les succès: Qu'elle était verte ma vallée, Secret de femme, mais c'est surtout dans les films d'aventures et de cape et d'épée qu'elle s'illustre: le Cygne noir, Pavillon noir, Sinbad le marin, la Fière créole... Avec ses cheveux roux,... [Lire la suite]

18 octobre 2016

César et Rosalie, de Claude Sautet (1972) : une femme, deux hommes, deux possibilités

César et Rosalie, film phare des années 70 et de la filmographie de Claude Sautet, reste encore aujourd’hui un témoignage privilégié de l’époque pendant laquelle il fut tourné. Après 68, les couples se font, se défont, ont une vie de famille sans être marié (grande nouveauté), les sexagénaires se remarient aussi sans avoir été veufs… bref, la libéralisation des mœurs est passé par là. Pour l’illustrer, un plateau de rêve : Yves Montand, Romy Schneider et Sami Frey. En embuscade, des petits nouveaux qui feront parler d’eux,... [Lire la suite]
11 octobre 2016

cliché du jour: Vera-Ellen

Vive, longtemps étoile de comédie musicale de premier plan, Vera-Ellen commence sa carrière à l'adolescence. À l'affiche dès l'âge de 15 ans dans le Joyeux phénomène, elle montre sa virtuosité dans Ma vie est une chanson ou Noël blanc, sa grâce dans la Pêche au trésor (oui, le film avec 20 secondes de Marilyn Monroe). Partenaire de Gene Kelly dans Un jour à New York, de Fred Astaire dans la Belle de New York, de Donald O'Connor dans Appelez-moi Madame, elle abandonne sans regret sa... [Lire la suite]
04 octobre 2016

Coeurs brûlés, de Josef von Sternberg (1930): mon légionnaire

Premier film américain de Josef von Sternberg avec sa muse et medium Marlène Dietrich, Coeurs brûlés souleva immédiatement l'enthousiasme des foules américaines. Il faut dire que tout était réuni pour plaire: exotisme, amours contrariées, premier rôle masculin beau comme un dieu, premier rôle féminin brûlant la pellicule... et un troisième homme s'effaçant avec élégance. Prêt au voyage? À Mogador (aujourd'hui Essaouira), un paquebot débarque avec, à son bord, une chanteuse nommée Amy Jolly (Marlène Dietrich). Sur le ponton,... [Lire la suite]