Avant Salma Hayek, d'autres Mexicaines virent s'ouvrir les portes de la gloire à Hollywood. Lupe Velez fut la première d'entre elles, précurseure de Dolores del Rio ou Katy Jurado.
deux félins

Boule de feu mexicaine, Lupe Velez, danseuse de formation, promène sa silhouette voluptueuse et son infatiguable énergie dans des comédies musicales locales avant d'avoir vingt ans. En 1926, elle débarque à Hollywood et débute avec éclat dans Le Gaucho aux côtés du souverain d'Hollywood, Douglas Fairbanks. Elle impose un personnage de Mexicaine pétulante, exubérante, au parler coloré et roucoulant, qui lui vaut le surnom de mexican spitfire ("le feu d'artifice mexicain"). En 1933, elle épouse Johnny Weissmuller, pour le plus grand bonheur de la presse à sensations. Après un divorce en 1938, et une carrière qui commence à s'essoufler, elle relance avec beaucoup de succès son personnage de Mexicaine dans la série Mexican Spitfire: sept films en tout, qui, à l'instar de la franchise En route vers..., font oublier la guerre au peuple américain.

Miss Velez

Senora Velez ne démentait pas son surnom dans sa vie privée. Très libre - et un peu agitée, il faut le dire -, son grand amour fut sans doute Gary Cooper, qu'elle rencontre sur le plateau du Chant du loup, en 1929. Une liaison passionnée (et orageuse) s'en suit, à laquelle M. Cooper met fin deux ans plus tard. Fils à maman, celle de Gary désapprouvait ouvertement le comportement de Lupe; Gary, en bon catholique obéissant, obtempéra et rompit d'avec sa belle. On peut ajouter que, suite à cette rupture, l'acteur perdit beaucoup de poids et souffrit d'épuisement nerveux (!). La Paramount, soucieuse de la santé de la star, l'envoie prendre des vacances; alors qu'il monte dans le train, Lupe se présente sur le quai et... lui tire dessus. Fallait pas énerver une mexican spitfire!

Après Gary, suivirent John Gilbert, Errol Flynn, Johnny "Tarzan" Weismuller bien sûr, puis d'autres, notamment le futur mari de Paulette Goddard, Erich Maria Remarque. Son dernier galant fut un acteur du nom d'Harald Ramond. En septembre 1944, elle découvre qu'elle est enceinte de ce dernier: ils se fiancent en novembre, mais... Lupe met fin à leur engagement en décembre. Quelques jours après, c'est la première - triomphale - de Nanatourné au Mexique. Une fois rentrée chez elle, maquillée, coiffée et parée à ravir, l'actrice s’allonge sur son lit, couvert de fleurs, et avale une forte dose de barbiturique. Déception sentimentale, désillusion, mal de vivre? On ne connu jamais vraiment les raisons de son geste.

Lupe et son amour, Gary Cooper