Acteur combinant muet et parlant, Ramon Novarro fut le partenaire de toutes les séductrice de l'écran qu'Hollywood put inventer: Greta Garbo, Norma Shearer, Alice Terry, Barbara La Marr, Enid Bennett, Joan Crawford, Myrna Loy... Et Ramon avait une grande qualité: galant, il laissait volontiers toute la lumière à sa partenaire.  

café avec Ramon?

Fils d'un dentiste mexicain, Ramon Novarro déménage en Californie avec sa famille pour fuir la Révolution dans son pays. La richesse de la famille n'ayant pas suivi son exil, Ramon fait, à l'instar de Valentino, un nombre incalculable de petits boulots avant de se retrouver, par hasard, devant une caméra. Révélé par Rex Ingram dans le Prisonnier de Zenda (1922), l'acteur est sollicité comme le "nouveau Rudolph Valentino" par la presse. A son apogée, Ramon gagne 5000 dollars par semaine et reçoit quasiment autant de lettre d'admiratrices éperdues. Sa voix, agréable, permet au comédien de résister à au parlant.

Après avoir quitté la MGM en 1935, bien assez riche pour ne pas besoin de travailler, Ramon tourne néanmoins un peu partout, au Mexique et en Europe. Il reste actif jusque dans les années 60. Bien que présenté, durant toute sa carrière, comme un homme à femmes, Ramon Novarro préférait les garçons. Sa discrétion dans ce domaine lui valait le respect de tous ses collègues; aussi est-ce doublement tragique quà l'âge de 69 ans, le parfait gentilhomme de l'écran fut sauvagement assasiné dans sa maison d'Hollywood par deux jeunes garçons dont il utilisait les services "privés", et qui croyaient trouver une fortune chez lui.

Novarro, Ramon_00