Esther, une sirène à Hollywood

La première et unique sirène d'Hollywood, Esther Williams, alias the Million Dollar Mermaid, d'après le titre d'un de ses plus célèbres films (en français, la Première sirène). L'actrice fait partie de ces sportifs qui, après Johnny Weissmuller et en même temps que Sonja Henie, entamèrent une fructueuse carrière cinématographique. Nageuse comme Weissmuller, Esther ne finit pas en Tarzan femelle: elle tourna pléthore de films aquatiques pendant près de vingt ans (!) sans que son succès ne se démente (!!). Championne des États-Unis en 100 mètres nage libre en 1939, elle s'apprêtait à disputer les Jeux olympiques de 1940 lorsque la guerre les annule. La MGM, charmée par sa fraîcheur toute américaine, sa sportivité et son joli minois, l'engage en 1941 - elle a vingt ans - pour une série de films qui seront tous des succès: le Bal des sirènes, la Fille de Neptune, Dans une île avec vous, la Chérie de Jupiter. Des noms exotiques qui font rêver les foules pendant ces années sombres, et sonnent comme des invitations au voyage. Ne laissant rien au hasard, Esther Williams fut également une redoutable femme d'affaires, qui créa très vite sa propre ligne de maillots de bain et posséda une station-service, une usine de produits métalliques et la chaîne de restaurants à succès Trails. Eh oui. On peut ajouter qu'elle n'eut pas de successeur dans sa spécialité, que Max Factor créa pour elle un fond de teint pour le corps résistant à l'eau, et qu'elle eut une liaison avec Victor Mature. Esther avait (très) bon goût.