Marilyn Maxwell, femme fatale des années 40

Dernière actrice à avoir eu le droit de s'appeler Marilyn avant que ce prénom soit définitivement associé, pour l'éternité, à miss Monroe, Marilyn Maxwell - oui, c'est son vrai nom -, née en 1921, fit sa première apparition sur scène dans un numéro de danse puis, après avoir pris des cours de chant, devint chanteuse de band. Formée à la scène par la fameuse Pasadena Playhouse, elle signa avec la MGM en 1942; pendant dix ans, elle promènera sa douce blondeur, ses pommettes parfaites et sa beauté scuplturale dans nombre de films, plutôt de série B, tantôt légers, tantôt dramatiques. Soutien morale des GI's pendant la Seconde Guerre mondiale et la guerre de Corée (comme son homonyme), elle délaissa la pellicule au milieu des années 50 pour reprendre les tours de chant, activité qu'elle préférait et pour laquelle elle obtenait de véritables ovations, de la part des professionnels comme du public. Miss Maxwell fut également célèbre pour avoir eu, malgré qu'ils soient l'un et l'autre mariés, une longue liaison avec Bob Hope; liaison si peu cachée que le tout-Hollywood appelait plaisamment Marilyn "Mme Bob Hope". Marilyn Maxwell décéda brusquement d'une crise cardiaque, à l'âge de cinquante ans. Son cercueil fut porté par, excusez du peu, Jack Benny, Frank Sinatra, Bing Crosby et... Bob Hope, son amant au long cours.