Yvonne et ses castagnettes

En 1942, un producteur cherchait pour le film Salomé une actrice "aussi belle qu'Hedy Lamarr, aussi bonne danseuse que Vera Zorina et aussi bonne actrice que Katharine Hepburn". Aussi belle qu'Hedy Lamarr, cela paraît impossible, mais quant au reste du cahier des charges, Yvonne De Carlo parut être cet oiseau rare: Salomé fut un vrai succès qui lança sa carrière. Très bonne actrice des grosses productions des années 50 (les Dix commandemants ou l'Esclave libre, avec Clarki), plus souvent actrice de support que véritable vedette, elle s'illustra surtout dans des rôles de tentatrices bibliques ou exotiques. Je la préfère néanmoins dans le très bon polar Pour toi j'ai tué, où elle tient avec un panache tout en retenu un rôle de femme fatale à l'ancienne.