mamie accoudée à son fauteuil

Une blonde pneumatique, une fois n'est pas coutume... Si Jayne Mansfield fut la Marilyn Monroe du pauvre, Mamie Van Doren en était la Jayne Mansfield. C'est dire dans quelle catégorie de films elle boxait, et comment les studios, désireux de retrouver une formule magique à la Marilyn, créèrent de multiples clones blonds, dont les mesurations devenaient, au fur et à mesure, inveersement proportionnelles à leur talent. Si Mamie Van Doren n'a joué dans aucun film mémorable, les clichés qui subsistent d'elle reflètent une certaine photogénie ainsi qu'une lueur d'intelligence dans le regard, du style "je dois jouer la blonde idiote, mais je ne suis pas dupe". En cela seulement, c'est vraiment une autre Marilyn.