Non, je ne dormais pas depuis tout ce temps, je révisais, révisais, révisais (et je continue encore). Une éclaircie et une grande joie dans ce monde de bachotage intensif: lors de mon anniversaire, ma soeur m'a fait la surprise et l'immense plaisir de m'offrir, moi l'allergique aux dvd... cinq films de Clark Gable! Le King dans toute sa splendeur, dans des films pré-Code ou pas, avec plein de partenaires différentes (Loretta Young, Jean Harlow, Jeanette MacDonald, Joan Crawford et Lana Turner), et des films que je n'avais jamais pu voir, malgré mon acharnement. 

Je me suis précipité pour enfin voir la Belle de Saïgon, première version de Mogambo, et à mon avis bien meilleure; j'adore Clarki sans moustache, définitivement. 

Une seule tristesse dans ce coffret: le catalogue de la MGM, studio Tiffany de l'âge d'or, a été racheté par la Warner, studio mal considéré de l'âge d'or, qui ne tournait que des films d'aventures et de séries noirs, sans le prestige - et la liste de stars - que possédait la firme du lion. Donc le coffret Clarki est estampillé.... Trésors de la Warner. Un choc. Louis B. Mayer doit se retourner dans sa tombe. Et c'est d'autant plus saugrenu que Clarki n'a jamais tourné pour la Warner!

Allez, rions un peu de cette situation avec un Clarki tout sourire.

le mousse et le capitaine