31 juillet 2014

cliché du jour: Cary Grant

Parce que j'ai regardé récemment l'Impossible Monsieur Bébé (article en ligne) et la Dame du vendredi (article à venir), deux joyaux de la comédie américaine d'Howard Hawks avec Cary Grant, la photo du jour ne pouvait être qu'avec lui! Gentleman caustique, distrait ou menaçant selon ses rôles, Cary garde un je-ne-sais-quoi de classe internationale pour chacun de ses rôles. Sans oublier sa célèbre fossette, inimitable.

28 juillet 2014

L'Impossible Monsieur Bébé, d'Howard Hawks (1938): un paléontologue est pris en otage

L'autre titre du film pourrait être Un léopard dans le Connecticut, ce qui résumerait tout aussi bien la loufoquerie de ce classique. "Comédie complètement givrée" (screwball comedy) par excellence, l'Impossible Monsieur Bébé est un genre à elle toute seule, un peu comme si on avait mélangé les Marx Brothers avec Joseph Mankiewicz et Constance Bennett.  À travers un rythme endiablé qui jamais ne cesse, on suit les mésaventures d'un paléontolongue lunaire et maladroit, le Dr David Huxley (Cary Grant), cherchant à... [Lire la suite]
27 juillet 2014

Cliché du jour: Bette Davis

Bette Davis est à l'honneur dans le film Tout sur ma mère: Huma Rojo explique qu'elle a commencé à fumer à cause d'elle, des photos de l'actrice tapissent sa loge, Manuela et son fils regardent Ève - le film de référence en matière d'actrice de théâtre - à la télévision, enfin le personnage d'Ève Harrington (qui prend la place de Margot Channing/Bette Davis) revient comme un leitmotiv tout au long du film. Plutôt que de montrer une Bette Davis au visage déjà marqué et brune, j'ai choisi une photo d'elle lors de ses... [Lire la suite]
22 juillet 2014

Basic Instinct, de Paul Verhoeven (1992): du bon usage d'un pic à glace

A la faveur d'un Summer 90's sur Arte, j'ai pu regarder, il y a quelques jours, le fameux Basic Instinct. Non, je ne l'avais jamais regardé, et non, ça ne m'a jamais manqué. D'après les on-dit, le film semblait se résumer à un jeu de jambes de Sharon Stone et une histoire de pic à glace. C''est l'été, regardons ce film très représentatif des 90's et qui a propulsé Sharon en haut de l'affiche (tout en haut). ... et je remarque que je ne suis pas capable d'écrire le résumé du film, car je n'ai pas tout compris - j'étais... [Lire la suite]
20 juillet 2014

Ben-Hur, de William Wyler (1959): le gigantisme au service d'une vengeance... et de la parole du Christ

Apparemment, je suis dans une veine péplum: après Céopâtre, j'ai regardé, trois fois de suite, Ben-Hur, péplum gigantesque qui inspira Cléopâtre, et reste un sommet du genre. Contrairement à ce qu'on pourrait croire, il n'est pas de Cecil B. deMille, bien que Charlton Heston en soit la vedette; c'est William Wyler, autre vieux routier bien connu d'Hollywood, qui était derrière la caméra. Film diffusé de multiples fois à la télévision, à l'égal des Dix commandements, Ben-Hur a bien des points communs avec... [Lire la suite]
14 juillet 2014

Les Compères, de Francis Veber (1983): inusable film familial sur deux hommes se disputant un fils (fugueur)

Ce week-end, ma soeur et moi avons regardé deux films, chacun représentant un large spectre du cinéma que nous aimons: le samedi, c'était Chambre avec vue, de James Ivory; le dimanche, les Compères, de Francis Veber. A priori, rien en commun entre les deux films, si ce n'est d'être de très bons films, chacun dans leur spécialité. Et de démontrer qu'on peut être une inconditionnelle du cinéma nostalgique d'Ivory et adorer la comédie française de Veber (enfin, surtout celle-ci). Les Compères ont une longue histoire... [Lire la suite]

10 juillet 2014

Marilyn et le Numéro 5 (Chanel)

En 2013, la marque Chanel a enfin rendu à César ce qui appartenait à César, en diffusant ceci: Entre Marilyn et le Numéro 5, ce fut une très longue histoire; parfum cité par elle dès 1952 (elle est alors au début de son règne), elle lui resta fidèle jusqu'à la fin de sa vie. Elle en mettait jusque dans son bain de mousse. Ce faisant, elle assura au parfum français, alors chasse gardée des dames de la haute société et de la bourgeoisie très tailleur tweed-collier de perles-thé à cinq heures et fin de semaine aux Hamptons, une... [Lire la suite]
09 juillet 2014

Laissez Rock Hudson tranquille!

Arte diffusait dimanche dernier un documentaire intitulé "Rock Hudson, beau ténébreux". Il faisait davantage la part belle à l'homosexualtié de Rock Hudson et comment il réussit à la cacher (elle était alors totalement ignorée du grand public) plutôt qu'à son jeu d'acteur et à sa présence quasi physique sur pellicule. C'est bien dommage, car un homme qui a tourné huit fois avec Douglas Sirk (un record) n'est pas autre chose qu'un très grand acteur. Et peu importe ses orientations. Ce n'est pas un sujet. Point barre.
06 juillet 2014

Cléopâtre, de Joseph L. Mankiewicz (1963): la Reine et ses deux amours

En panne d'inspiration depuis quatre jours pour mon billet hebdomadaire, j'hésitai entre parler de Deux soeurs pour un roi, Sport de filles, ou les deux à la fois, quand je me rappelai que je vis il y a peu la trop célèbre Cléopâtre version Liz Taylor. Cela faisait suite à ma visite de l'exposition le Mystère Cléopâtre, dont j'ai déjà parlé ici (cf billet "Trois Cléopâtre"). J'ai une histoire un peu particulière avec ce film monumental. Premièrement, j'ai lu l'histoire de la genèse du film ainsi que son tournage épique... [Lire la suite]
01 juillet 2014

Cliché du jour: Clara Kimball Young, productrice pionnière

Clara Kimball Young est un cas à part dans le cinéma muet. Quasiment inconnue aujourd'hui, elle était pourtant à la tête d'une véritable petite entreprise dès les années 10. Gloria Swanson, alors jeune première, la rencontra chez elle vers 1917, et fut stupéfaite d'apprendre qu'une femme, déjà actrice à succès, pouvait avoir sa propre société de production. Totalement indépendante donc, Clara Kimball Young débuta en 1909 à la Vitagraph, et était déjà considérée comme l'une des actrices préférées du public américain avant la Guerre... [Lire la suite]